Bonjour     visiteurs jour : 12     Total clics   :   166827

 








Coucou et merci Merci            

Religions et philosophies




 
Clics 242

 

Comment les musulmans doivent-ils se comporter en France ?

Hommes politiques et médias et opinion publique se demandent quelle place accorder à l’islam en France

 

Et si on posait la question "comment l’islam doit-il s’adapter à la France ?

 

Imam chalghoumi hassen président de la Conférence des imams de FranceL’imam Hassen Chalghoumi, président de la Conférence des imams de France, a répondu à FRANCE-SOIR :

En voici quelques extraits.

 
D’après vous, comment les musulmans doivent-ils se comporter en France ?


HASSEN CHALGHOUMI D’abord comme des citoyens, respectueux des lois du pays, de toutes les lois. Pour moi, il n’y a pas, en France,  de lois en contradiction avec l’islam, dans la vie de tous les jours, en société, en famille, à l’école, ou au travail.


F.-S. Pourtant, concrètement, nos règles de vie semblent poser problème à certains musulmans…
H. C. Lesquelles ?


F.-S. Commençons par l’hôpital et les médecins. Certains maris musulmans refusent que leur femme ou leur fille soient auscultées par un homme…


H. C. Un médecin homme peut parfaitement ausculter une femme musulmane. Dans les pays musulmans, il y a des gynécologues hommes, y compris en Arabie saoudite. Réfuter un médecin homme, cela relève de la tradition, pas de la religion. La République n’a pas à se soumettre à cette exigence.


F.-S. Vous êtes favorable à l’interdiction du voile intégral, le niqab. Mais qu’en est-il du simple voile qui couvre la tête ?


H. C. Dans une entreprise ou une administration, cela dépend de l’accord du patron. S’il refuse, la femme peut mettre son voile en quittant son travail. C’est une question de dialogue. Le voile est une recommandation, pas une obligation. On peut le porter sans ostentation.

 

"Il y a une grande confusion entre les traditions et les préceptes de l'islam"

...

 

H. C. Vous avez raison… surtout parmi nos jeunes. Il y a beaucoup d’ignorance, et une grande confusion entre les traditions et les préceptes de l’islam.

...
 

H. C. L’école, c’est la laïcité. Il n’y a pas de raison qu’elle impose la nourriture hallal à tout le monde. De plus, un enfant n’est pas un adulte. Il est libre de consommer ce qu’il veut. Je lui recommande simplement de manger hallal si c’est possible ; sans cela, qu’il se tourne vers les légumes ou les poissons. Ça ne doit pas être un problème.


 

"A l’école laïque, un enfant musulman doit accepter l’ensemble de l’enseignement. Il n’a pas à le contester"

 ... 

 

F.-S. Certaines municipalités ont imaginé des piscines où les femmes sont séparées des hommes, en se référant à la religion. Est-ce normal ?
H. C. Non. Nous sommes dans un Etat laïque. Si quelqu’un veut créer une piscine privée où femmes et hommes sont séparés, c’est son problème. Mais une piscine municipale, c’est pour tout le monde. De la même manière, au collège, une jeune musulmane doit pratiquer les activités physiques avec les garçons. Ce n’est pas contraire à l’islam.

...

 

F.-S. On voit des enfants musulmans contester, au nom de leur religion, certains enseignements dispensés dans nos écoles. Est-ce normal ?
H. C. Non, à l’école laïque, un enfant doit accepter l’ensemble de l’enseignement. Il n’a pas à contester cet enseignement. Personnellement, j’ai étudié la théorie de Darwin. Je n’y crois pas, mais je la connais et je la respecte. Après, chacun se fait son idée.
 

 

"Un Français musulman doit dire : « Je suis français, avant d’être musulman. » Actuellement ce sentiment est très faible"

 

F.-S. Dans vos prêches, quelles valeurs inculquez-vous à vos fidèles ?
H. C. En France, un imam doit inculquer les valeurs de la République. Nos fidèles doivent être de bons citoyens. C’est une question d’éducation. Cela prendra du temps, mais au bout du compte il y aura un islam de France, compatible avec la laïcité, totalement indépendant des influences étrangères et conforme aux valeurs républicaines.

...


Hassen Chalghoumi, 42 ans,  est imam à Drancy, en région parisienne, et président de la Conférence des imams de France. D’origine tunisienne, de nationalité française, il a soutenu publiquement la loi contre la burqa. Cette prise de position lui a valu des menaces de la part des islamistes, d’où une protection permanente. Il vient de publier aux éditions Le Cherche Midi, avec Farid Hannache, un livre qui fait débat, Pour l’islam de France.


 Source :  Propos recueillis par Patrick Meney sur France Soir

 

 

 

Magnifique l'attitude de cet imam, mais est-il représentatif de la réalité ?

 

Ne risque t-il pas sa vie ?

 

Dans un sens son assassinat provoquerait un rejet massif de l'Islam en France. Ce serait une grave erreur stratégique.

La grande majorité des musulmans ne l'accepterait pas.

 

 

Néanmoins en France même des non musulmans soutiennent des absurdités comme la burqa ou le droit de refuser un médecin homme.

 

 

L'islam de France
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 20-7-2019. Titre

 

Total des visiteurs  :    100406   dont aujourd'hui :   12    En ligne actuellement :  1      Total des clics   166827