Bonjour     visiteurs jour : 3     Total clics   :   139184

 








Coucou et merci Merci            

Religions et philosophies




 
Clics 573

     

Le confucianisme, une très grande école philosophique, morale, politique et religieuse

  

Le confucianisme, est l'école des lettrés, enseignement des lettrés. C'est l'une des plus grandes écoles philosophiques, morales, politiques et religieuses de Chine.

 Confucius le film

Le confucianisme s'est développée à partir de l'œuvre de Maître K'ong, Confucius pour les occidentaux. Le confucianisme fut imposée par l'empereur Han Wudi environ 120 ans avant notre ère en tant que doctrine d'État et l'est restée jusqu'en 1911 à la fondation de la République de Chine.

Le confucianisme a pénétré au Viêt Nam, en Corée et au Japon.

 

L'influence de Confucius en Asie orientale est telle qu'on peut la comparer à celles de Platon et Jésus en Occident.

Il n'est pas le fondateur d'une religion, mais a créé avec ses disciples un système rituel achevé et une doctrine à la fois morale et sociale, capable de remédier selon lui à la décadence spirituelle de la Chine de son époque.

 

 

La morale confucéenne

 

Confucius est convaincu que la réforme de la collectivité n'est possible qu'à travers celle de la famille et de l'individu. Les hommes de l'Antiquité, dit-il, « qui voulaient organiser l'État, réglaient leur cercle familial ; ceux qui voulaient régler leur cercle familial, visaient d'abord à développer leur propre personnalité ; ceux qui voulaient développer leur propre personnalité rendaient d'abord leur cœur noble ; ceux qui voulaient ennoblir leur cœur rendaient d'abord leur pensée digne de foi ; ceux qui voulaient rendre leur pensée digne de foi perfectionnaient d'abord leur savoir ».

((Rien que cela serait déjà à méditer dans notre monde moderne qui en se débarrassant de valeurs morales artificielles et hélas en perte de valeurs n'ayant su trier correctement entre les bonnes et les mauvaises.))
 
Selon Confucius, la vertu est une richesse intérieure que tout homme peut acquérir, étant donné que la nature humaine n'est ni bonne ni mauvaise ; aussi tout homme a-t-il la possibilité de devenir un sage, ou de se comporter comme un sot. Confucius, dans la société, répartit les hommes en trois groupes. Les hommes parfaits, ou sages, les nobles, ou les hommes supérieurs et enfin les hommes communs qui constituent le peuple. La finalité de la morale confucéenne est la noblesse spirituelle : ce que l'on attend d'un noble, d'un homme supérieur, c'est qu'il trouve le li.

((Notez que Confucius donne un sens supérieur à la noblesse.  A l'origine les nobles étaient les combattants capables d'exploits guerriers ou par extension de mener une armée à la victoire. Ils protégeaient les populations qu'ils avaient conquissent en échange d'un tribut. Confucius fait bien référence à cette noblesse en réclamant le respect de l'empereur et des dirigeants, mais il parle de la noblesse de l'âme qui selon lui va de paire (ce qui est loin d'être le cas dans la réalité, nous le savons bien). Il parle du preux chevalier qui met sa force au service des faibles et qu'on rencontre rarement en dehors des romans))
 
Le li désigne une sorte d'harmonie entre l'homme et l'ordre général du monde dans tous les aspects de la vie, depuis l'observation des rites religieux gouvernementaux et familiaux jusqu'aux règles de comportement de vie en société.
 
Le li, donc, guide l'homme dans ses devoirs aussi bien envers les autres hommes (respect, tolérance, pardon, fidélité, dévouement, confiance, contrôle de soi) qu'envers les êtres spirituels supérieurs (le culte rendu aux divinités et aux ancêtres).


 

Statue de ConfuciusEn outre, Confucius a accordé un rôle très important à la musique, synonyme d'ordre et d'harmonie, et d'expression de sentiments nobles et élevés.


L'autre thème principal de cette philosophie humaniste, avec la puissance ordonnatrice qu'est le li, c'est le ren, la bienveillance qu'un homme doit montrer envers ses semblables, mais selon une hiérarchie des liens politiques et familiaux très précise.

 

Le confucianisme a servi dans l'histoire de l'Asie de l'Est d'outil politique pour les gouvernants permettant la constitution de barrières hermétiques entre les divers groupes sociaux, mais a particulièrement institué un ordre hiérarchique très marqué au sein même du cercle familial, où l'épouse doit être soumise aux ordres de son mari, à qui elle doit témoigner quotidiennement son respect et sa gratitude.

 

Les enfants se doivent d'être obéissants à leurs aînés et faire preuve en toute situation d'aimer et respecter ses parents. Plus globalement. Le confucianisme érige en tant que dogme l'obéissance aux puissants.

 

Le confucianisme exerce encore de nos jours une influence importante sur les modèles sociaux de la Corée du Sud et du Japon.

 

 

Source Confucianisme, wikipédia l'encyclopédie libre

 

 

Une pensée de Confucius

Choisis un travail qui te plait, tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie.

Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.

 

Confucianisme
Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo Le 29-5-2017. Titre

 

Total des visiteurs  :    84501   dont aujourd'hui :   3    En ligne actuellement :  3      Total des clics   139184